Aller au contenu principal du site

l'Histoire

Présentation du Papy's

Hier

Pascal Dewavrin, agriculteur, s’installe à « Painloup » en 1982. En plus des terres, il a un cheptel de 500 brebis. La ferme étant petite, se pose alors la question de la diversification. Ses origines familiales du nord et de l’Aisne lui ont très tôt donné le goût de la bonne cuisine et l’art de recevoir. « Le Papy’s burger » voit donc le jour en 1983. Quelques tables de jardin et un auvent, les premiers clients viennent se poser dans ce petit coin de campagne pour manger salades de gésiers confits, grillades, frites et gâteaux fait maison. Le service est assuré par les amies de la famille.
 
En 1996, « le Papy’s burger » devient trop étroit et la grange attenante à la maison d’habitation est transformée. Une cuisine de 60 m2 et une grande salle de réception sont aménagées. A l’extérieur, une haie et des bouleaux sont plantés pour abriter les clients. « Le Papy’s » perd son « burger » !
 
En hiver Pascal Dewavrin s’occupe de son troupeau de brebis et des agnelages et loue le restaurant pour des fêtes privées. Et tous les étés, le restaurant redevient son activité principale. Très vite, les enfants grandissent et viennent seconder leur père. Une expérience familiale forte qui sera renouvelée chaque été.

Aujourd’hui

Les années passent et le restaurant prend plus d’ampleur que la ferme. Pascal Dewavrin, après mûres réflexions, prend la décision d’ouvrir le « Papy’s » toute l’année.

Durant l’hiver 2008/2009, il construit une cheminée centrale et refait toute la décoration de la salle : un bar en chêne est installé, les poutres sont rénovées…Un grand parking est refait.

En mars 2009, une nouvelle page du « Papy’s » s’ouvre. Deux cuisiniers et un serveur sont embauchés à temps plein. De nouveaux clients des entreprises alentour prennent alors leurs habitudes pour des déjeuners.

En 2012, de gros travaux sont engagés. La dernière partie de la grange est transformée en salle indépendante. Les clients peuvent ainsi se réunir en famille en toute intimité. La cuisine est agrandie et chambre froide, cave, épicerie, vestiaires sont construit à la place des silos à grains !  

Demain ?

Personne ne peut dire de quoi demain sera fait ! Mais les Dewavrin ont encore des idées ! Toujours garder à l'esprit le gout des bonnes choses, de la cuisine simple et paysanne. 

Faire évoluer le « Papy’s » tout en gardant la ferme pour s’évader. Travailler en famille et satisfaire les clients, restent les priorités des Dewavrin.